Noël Nicot de Cruis, colporteur-droguiste de la montagne de Lure


   29 Jan

Noël Nicot de Cruis, colporteur-droguiste de la montagne de Lure

Originaire de la vallée de la Maurienne en Savoie, Gisèle Roche-Galopini est bien connue dans la Haute-Provence où elle vit depuis 22 ans, et participe activement à la vie associative de Saint-Etienne-les-Orgues.

Ce samedi 28 janvier à Cruis, c’est en tant qu’historienne de la vie locale provençale, qu’elle s’est adressée à une bonne cinquantaine de spectateurs, venus mieux connaître ou découvrir quelle fut la vie de Noël Nicot, colporteur-droguiste de la montagne de Lure au XVIIIème siècle.

Noël Nicot, né à Cruis en 1736, exerça son activité entre Saint-Etienne-les-Orgues, Cruis et Montlaux, vers Marseille, Lyon où il résida une bonne partie de sa vie. Quand on connait les moyens de transports de l’époque (bateau sur le Rhône), on se rend compte de la difficulté d’exercer cette profession, d’autant plus que ces pharmaciens de l’époque était concurrents entre-eux, et Noël Nicot eut à subir injures et diffamations qui se terminèrent par un procès. De plus, 1789 et la révolution, faillirent bien l’envoyer à la guillotine.

Cette conférence de Gisèle Roche-Galopini, était également illustrée par une exposition. Le public, ainsi que notre historienne, ont été surpris d’y découvrir une personne directement descendante de ces colporteurs-droguistes.

De la vie de Noël Nicot, Gisèle Roche-Galopini a écrit un livre (Monsieur Nicot (1736-1811), négociant de Lyon, De la montagne de Lure aux rives de la Saône. Alpes de Lumière. 2002).

Et c’est avec quelques boissons aromatisées aux herbes de la région, que la soirée s’est terminée à la satisfaction de tous.

Vous pouvez suivre les réponses à cet article via un flux RSS. Commentaires et 'pings' non autorisés.

Commentaires fermés