14 Jan

Programmation

18ème festival « Cruis en Jazz »

4/5/6/11 et 12 août 2017

Concerts à 21h dans la cour du cloître de Cruis (04230)

4 août : « Jazz River Trio » (New Orleans)

Le Jazz River Trio a été crée par Bertrand Tessier à Bordeaux en 2013 à bord d’un bateau de croisière, d’où son nom ! Un véritable voyage au pays du jazz avec en fond une rythmique festive !
Cette petite formation reprend une sélection de grands standards du jazz des années 20 aux années 50 à 3 musiciens solistes, et se produit en concerts privés et publics dans la région Aquitaine depuis août 2015.
Fred Dupin est un musicien en jazz classique, musique qu’il pratique en tant que trompettiste professionnel depuis 1999, et en tant que tubiste professionnel (sousaphone et symphony-bass) depuis 2011.
Avant cela et dans sa jeunesse, il a suivi le cursus complet des études musicales de l’école de musique de La Teste de Büch en Gironde, école municipale dirigée par son père trompettiste Jean Dupin. Après cela il a poursuivit ses études au Conservatoire National de Région de Bordeaux où il a obtenu son prix à l’unanimité du jury à l’âge de 16 ans, puis au Conservatoire de la ville de Paris où il poursuit ses études et expériences musicales avant d’embrasser sa carrière de musicien professionnel.
À 46 ans, Fred Dupin est aujourd’hui un musicien professionnel multi-instrumentiste, trompette, tuba, contrebasse, cornet, bugle, piano, chant et washboard.
Ce vendredi 4 août, il accompagnera ses talentueux complices, Stéphane Borde au banjo et Bertrand Tessier au saxophone.



5 août : « Irakli and the Louis Ambassadors » (New Orleans)

Après avoir écouté « Saint James Infirmary » à l’âge de 16 ans, Irakli de Davrichewy, ou tout simplement Irakli, devint un adepte de l’œuvre de Louis Armstrong au point d’avoir un cornet pour jouer l’œuvre du « Maître » qu’il venait de découvrir. Du cornet à la trompette, il mit son talent au service de nombreux groupes comme All Stars, Savoy Ballroom Orchestra…., ponctué de nombreux prix et de la fréquentation d’artistes célèbres comme Lionel Hampton, Bill Coleman etc…, après avoir été sur les scènes de Marciac, Nice, Frankfort, la Nouvelle Orléans..
Irakli sera accompagné des Louis Ambassadors pour un concert tout à fait dans l’esprit du « Louis Armstrong All Stars » des années 47/60, dont les plus célèbres membres ont été Sidney Catlett ou Cozy Cole à la batterie, Arvell Shaw ou Mort Herbert à la contrebasse, Earl Hines ou Billy Kyle au piano, Barney Bigard ou Edmond Hall à la clarinette, Jack Teagarden ou Trummy Young au trombone et Louis Armstrong à la trompette. C’est donc avec la même instrumentation, qu’Iralki (trompette) et les Louis Ambassadors se produiront à Cruis pour un hommage à Louis Armstrong :
Alain Marquet, clarinettiste de classe internationale, entre Johnny Dodds et Sydney Bechet des années 20 ; Il joue régulièrement avec Paris-Washboard et le Sidney Bechet Memory .
Jean-Claude Onesta, tromboniste, musicien éclectique, à l’aise dans le swing, la salsa ou la variété. Il est la seconde voix complémentaire d’Irakli.
Jacques Schneck, pianiste éclectique de Jelly Roll Morton à Bud Powell, partenaire idéal pour Daniel Huck, Patrick Artero. Il se tourne aujourd’hui vers un jazz plus moderne.
Philippe Plétan, tubiste puis contrebassiste de Marc Laférrière, chef d’orchestre (les Globes Trotter), il se consacre essentiellement à la contrebasse swing dans le style Arvelle Shaw, qui correspond parfaitement aux Louis Ambassadors.
Sylvain Glevarec, batteur au swing remarquable et stylé, fidèle au son des années 40, brillant soliste à la batterie, très visuel, sobre et musical à l’instar de ses maîtres, Gene Krupa, Papa Jo Jones ou Big Sid Catlett. Il joue également avec les orchestres de Claude Tissendier, Swingtime, Hampton Vibrations, mais aussi le Spirit of Swing.

6 août : « Certains l’aiment chaud» (New Orleans)

L’orchestre « Certains l’aiment chaud », fondé en 1983 par Kiki Desplat et Claude Jeantet, est à ce jour le seul orchestre féminin de jazz traditionnel sur la scène internationale.
Avec un clin d’œil au film « Some Like it Hot » de Billy Wilder, prouver que le jazz n’était pas seulement une affaire d’hommes, et lui apporter une sensibilité particulière, fut un pari de l’orchestre dès sa création, avant de devenir une évidence.
Faire partager les trésors du jazz des années 20, ces cinq talentueuses musiciennes le font au fil des concerts, avec un plaisir complice.
Outre les concerts réguliers à Paris (Petit Journal Saint Michel), le groupe se produit dans toute l’Europe, mais également aux U.S.A., Canada, à Dubaï en 2011 pour présenter le film « The girls in the band » au Festival International du Film.
Dans un style fidèle à celui des orchestres de Jelly Roll Morton, Fats Waller…., des improvisations solo ou collectives et un swing issu de la combinaison entre la délicatesse féminine et un enthousiasme décontracté et communicatif, « Certains l’aiment chaud » donnera une note toute féminine à cette soirée de concert à Cruis.
Kiki Desplat (cornet, chant), a une solide formation de piano classique, puis de trompette, avant de s’attaquer au jazz « vieux style » au washboard et chant. Installée en Suède, elle poursuit sa carrière dans les deux pays, enseigne la musique et compose des spectacles musicaux.
Sylvette Claudet (clarinettes, chant) étudie la clarinette et le chant classique au conservatoire, ainsi que la direction de chœur. Elle entre dans différents ensembles à la clarinette et clarinette basse, où elle aime le mélange des genres et des modes d’expression à travers les spectacles de théâtre, cirque, danse contemporaine. Elle découvre le jazz « vieux style » en 1989, année ou elle rejoint Certains l’Aiment Chaud.
Nathalie Renault (banjo) baigne dans le jazz depuis sa plus tendre enfance, grâce à son père tromboniste amateur. Après quelques années de piano classique, elle se familiarise avec le banjo et la trompette, en jouant dans divers groupes de jazz traditionnel, mais également des fanfares, groupes humoristiques… C’est en 1987 qu’elle rejoint Certains l’Aiment Chaud.
Catherine Girard (washboard, chant) a grandi dans un environnement de musique nord-américaine, car elle eu la chance de voyager souvent aux États-Unis. Adepte de blues, folk, swing…, elle dirige son groupe Sweet Mam depuis 1977 au washboard et chant, et rejoint Certains l’Aiment Chaud en 2014.
Claude Jeantet ( soubassophone ) est à 17 ans, créatrice d’une fanfare de filles où elle joue du cornet et rencontre Kiki Desplat avec laquelle elle crée le groupe en 1983.

11 août : Next Block (Blues)

Next Block est un duo composé de Mike Greene et Youssef Remadna.
Mike GREENE (chant-guitare-slide) et Youssef Remadna (chant-harmonica-guitare) ont tous deux un long parcours musical à leur actif avec des influences diverses. Mike est fortement inspiré par le Folk Blues traditionnel acoustique, Youssef ayant quand à lui une approche plus urbaine et électrique.
Unissant désormais leurs expériences et sensibilités respectives en duo, ils revisitent le Blues avec des styles variés tels que celui de Chicago, du Mississippi ou de la Louisiane. Standards et compositions plus personnelles sont au répertoire. Bien que jouant régulièrement avec des groupes plus importants, c’est avec bonheur qu’ils se retrouvent sous cette formule plus intimiste.
Mike Greene, est originaire de Brooklyn, imprégné de musiques américaines folk, rock ou blues. C’est aussi un grand connaisseur des musiques traditionnelles. C’est un multi-instrumentiste à la voix chaude et puissante.
Yousset Remadna est originaire de la région parisienne, Encouragé par Jack Dupree, il suivi la route du blues et est aujourd’hui un harmoniciste reconnu. Comme son compère Mike, il possède une des plus belles voix du blues.

12 août : « David Costa Coelho & The Smocky Joe Combo (Vintage Rhythm & Swing)

David Costa Coelho n’est pas un enfant de la balle ; il ne grandit pas entouré de musiciens, n’hérite d’aucune influence familiale. Sa guitare, il va la trouver tout seul, ses idoles, ses maîtres, il va les choisir, à contre-courant de l’ambiance familiale dans laquelle baigne son adolescence de la fin des années 90.
À 16 ans, il intègre un groupe Rockabilly « The Hijackers ». À cette occasion, il s’empare du micro et découvre sa voix avec les succès d’Elvis Presley, jusqu’au moment où son entourage lui donne un conseil qu’il suivra « Y’a pas que le rock dans la vie, écoute d’autres trucs, du jazz… »…
C’est ainsi qu’il découvre le swing avec « Slim Gaillard & Slam Sterwart », jusqu’en 2003 où il entend Zaz Zuh Zaz de Cab Calloway « It seems it’s name was Smoky Joe… » ! Arrêt sur un son, le nom du groupe est trouvé !
Accompagné du Smoky Joe Combo, David Costa Coelho écume alors les scènes nationales et internationales en propageant son Vintage Swing. Regard de braise, voix de velours, sourcils ultraflexibles et clins d’oeil gouailleurs font osciller David entre crooner et showman dégingandé, tout droit sorti d’un Tex Avery ! Soutenu par des musiciens fougueux, qui mêlent talent, humour et dynamisme scénique, David Costa Coelho donne le tempo et enflamme le Dancefloor, vous plongeant au cœur d’un véritable show inspiré de Broadway ! Avec plus de 900 concerts au compteur, l’énergie du charismatique scatteur se déploie tout autour du répertoire swing et rhythm’n’blues des années 40/50 – de Cab Calloway à Louis Prima, en passant par Louis Jordan – et de ses compositions dans le pur style de l’époque.
David Costa Coelho (voix/guitare/compositions)
Guillaume Gardey de Soos (trompette)
Martin Jaussan (contrebasse)
Thomas Doméné (batterie)
Philippe Cauchi Pomponi (piano)
Enzo Tosoni (trombone)
Mickael Pernet (saxophone)

4 commentaires

  1. Yvon dit :

    Super programme…
    l’image de l’affiche est-elle disponible, pour faire l’annonce sur mon Blog…

    Yvon

  2. Jean-Pierre dit :

    Bonjour,
    l’affiche sera disponible d’ici une à deux semaines. Merci et bonne journée.

  3. Gui dit :

    Ce serait super si en plus on pouvait avoir les horaires des concerts…

  4. Jean-Pierre dit :

    Les concerts ont lieu à 21h dans la cour du cloître de Cruis (04230). J’ai ajouté l’information dans l’onglet programmation.

Laisser une réponse