Août 2023

24ème festival

« Cruis en Jazz »

L’association l’AVEN a le plaisir de vous dévoiler le programme très bientôt

Association l’AVEN

En travaux

merci

en travaux merci

2023 : festival « Cruis en Jazz »

 

Affiche en cours de développement

04 août   

Three Blind Mice  «Silence, Action… Jazz ! »

 

« Three Blind Mice », est un trio d’artistes qui mettent en musique des grandes œuvres du cinéma muet et du cinéma d’animation, qui seront projetées. Cette soirée, union de la musique vivante et de l’image est faite pour les petits et les grands.

À gauche de la scène, notre trio, Félix HUNOT (guitare/chant), Sébastien GIRARDOT (contrebasse), Malo MAZURIÉ (trompette).

À droite de la scène une projection des grandes œuvres du cinéma muet français et international (Georges Meliès, Charlie Chaplin, Buster Keaton…) accompagnées en jazz par les soins de notre trio «Three Blind Mice », dans une réalisation musicale en temps réel, mettant en avant des qualités d’improvisation et des talents de bruiteurs à travers l’utilisation de divers accessoires sonores.

Le répertoire musical est tiré des standards de jazz des années 1910, 1920 et 1930 ainsi que des airs connus de la musique dite « classique ». Il est choisi par association d’idées avec les sujets abordés à l’écran. Cette musique est interprétée à la manière de l’époque, grâce à une orchestration purement acoustique : trompette, cornet, guitare et banjo / chant, contrebasse.

Bien que faiblement éclairé afin de laisser la focale sur l’écran de cinéma, l’orchestre reste tout de même visible et fait face aux spectateurs qui peuvent à tout moment apprécier la connexion musiciens/image.

L’idée ici est de captiver l’attention des petits et des grands en les invitant à découvrir ou redécouvrir ces films majeurs de l’histoire du cinéma tout en se familiarisant avec la musique populaire de l’époque.

Orchestre de chambre parisien, « Three Blind Mice » est un trio dit « classique », âgé de 5 ans, ayant deux disques salués par la critique, des centaines de concerts en France et à l’étranger. Ces trois amis figurent parmi les plus jeunes représentants de cette esthétique musicale et s’imposent néanmoins   comme de véritable spécialistes et référents du jazz  classique et sont convoqués en tant que tels dans les plus grands festivals mondiaux du genre.

Le fait d’associer la fougue de leur jeune génération à l’exigence de cette musique constitue la clef de la réussite de cet orchestre.

Malo  Mazurié commence  le cornet à pistons très jeune et se produit sur scène dès l’âge de 10 ans. Il se forme ensuite à la musique classique et au jazz, dont il obtient les prix en 2009 au conservatoire de Rennes. Il suit également l’enseignement du Centre des Musiques Didier  Lockwood  dont il sort diplômé au bout d’un an.

Passe-muraille, il aime jouer de sa polyvalence en se plongeant profondément dans chaque  style, du jazz classique au swing, du be-bop au jazz contemporain.

Il a vite l’occasion de rencontrer des musiciens renommés et se produit avec eux sur les scènes internationales et lors de  grands festivals. Il joue avec Dan Barrett, Howard Alden,  Evan Christopher… Et tourne aux quatre coins du monde : Japon, Etats-Unis, Emirats Arabes,  Corée du Sud, Maroc, Congo  et d ans toute l’Europe.

Contrebassiste, Sébastien Girardot a bâti son style personnel sur une base d’études classiques et de ses jeunes expériences du jazz Nouvelle-Orléans revival. Avec son son puissant et swinguant, il est très demandé à travers l’Europe. Il se produit régulièrement dans des festivals et clubs européens importants aux côtés de grands musiciens actuels tels que Leroy Jones, Harry Allen, Cecile Mclorin Salvant, Dan Barrett, Evan Christopher ou Ken Peplowski.  De plus, sa présence à l’étranger a été consolidée par ses nombreux  enregistrements pour des grands labels de jazz classique tels que GHB, Jazzology, Jazz Crusade, Frémeaux,  Lejazzetal, Camille et Black & Blue.

Grace à ces enregistrements, Sebastien a gagné a multiple reprises le Prix du Hot Club de France pour le meilleur album de l’année, le Prix du Jazz Classique de l’Académie du Jaz7, le Choc de l’Année de Jazz Magazine  et l’Album de l’Année du Sunday Times.

Guitariste / banjoïste français, Félix Hunot est un musicien subtil qui manie l’instrument avec goût et intelligence.

Né en 1985 à Draguignan, il débute l’apprentissage de la guitare à l’âge de onze ans. S’il est d’abord attiré par le rock, le funk et les musiques actuelles, sa pratique de l’instrument et son goût pour  l’improvisation le mènent rapidement à se tourner vers le jazz. Au cours de ses études il affine peu à peu sa con11naissance du répertoire traditionnel, notamment grâce aux conseils de son professeur Jean-François Bonnel qui l’encourage à apprendre le banjo.

Diplômé   du conservatoire et de la faculté de musicologie d’Aix-en-Provence, sa carrière professionnelle démarre véritablement lorsqu’il déménage à Paris et côtoie l’essentiel de la  scène jazz européenne.

Très apprécié pour son travail de sidemen, son jeu à la fois solide et sensible met en valeur les solistes qu’il accompagne tout en apportant une grande cohésion à l’ensemble rythmique.

  •  Sébastien Girardot (contrebasse)
  • Félix Hunot (guitare, banjo)
  • Malo Mazurié (trompette, cornet)

w

 

 

 

05 août

JÉRÔME GATIUS And His

NEW ORLEANS HOT SEVEN

Bienvenue à la NOUVELLE ORLEANS

Ils sont sept musiciens de jazz, sous la houlette du talentueux clarinettiste, Jérôme Gatius que  l’on peut d’ailleurs classer parmi les meilleurs du moment, dans ce style de Jazz.

Jérôme Gatius a soufflé ses premières notes au bord du Bassin d’Arcachon, mais ce sont des airs nés sur le Golfe du Mexique, à La Nouvelle Orléans qu’il affectionne tant, qu’il nous fera  découvrir ou retrouver.

Ce Septet a créé une approche originale, novatrice et très personnelle des classiques  de la Nouvelle Orleans. Du  Jazz traditionnel et une touche de modernité, la clé d’une soirée de concert mémorable.

Malo Mazurié, Félix Hunot  et Sébastien Girardot, sont déjà connus du concert de la veille.

Sébastien Girardot est un contrebassiste de jazz classique. Originaire de l’Australie, mais installé en France depuis plus de 20 ans, Il se produit dans des concerts et festivals à travers le monde. Très  proche de son public, il mesure la chance qu’il a pouvoir de leur donner du plaisir. Le contact humain après les concerts est très important pour lui.

Christophe Deret, tromboniste, est un membre de l’actuel groupe les Haricots Rouges.

Michel Senamaud est à la batterie, lui aussi issu de la formation des Haricots Rouges.

Quant  à Harry KANTERS,    ce pianiste hollandais est virtuose dans les différents styles du jazz traditionnel. Sa spécialité comprend Ragtime, la Nouvelle-Orléans, Stride, Swing et le début de Bebop. Avec son  vaste répertoire, Harry est un pianiste très recherché auprès de divers groupes. En 2016, il a célébré son 40e anniversaire par un concert à guichets fermés lors du Breda Jazz Festival. Harry Kanters joue sur de nombreuses scènes du BeNeLux mais bien au-delà  comme aux États-Unis, au Japon et en Tasmanie.

 

 

  • Christophe Deret (Trombone)
  • Jérôme Gatius (Clarinette)
  • Sébastien Girardot (Contrebasse)
  • Félix Hunot (Banjo/Guitare/Chant)
  • Harry Kanters (Piano)
  • Malo Mazurié (trompette)
  • Michel Senamaud (Batterie).

 

6 août

The Washin’Machines

 

Formé à l’initiative du pianiste Auguste Caron, ce tout jeune quartet nous entraîne dans l’atmosphère enfumée des clubs du Harlem des années 20 et 30. À l’image des petites formations de l’époque (et en particulier du quartet de Willie the Lion Smith), trompette, clarinette, piano stride et washboardentraînent l’auditeur dans un tourbillon de swing et de poésie, pour un voyage sur les traces de Duke Ellington, Fats Waller, James P. Johnson entre autres musiciens légendaires.

The  « Washin’ Machines »  leur rend hommage  au travers d’arrangements originaux joués avec une musicalité et une authenticité sans failles.

Une   musique qui n’a pas pris une ride près d’un siècle plus tard !

Outre  le pianiste, la formation se compose de Arthur Defrain  au washboard, au swing  implacable, et de deux solistes éblouissants, Ezéquiel Célada (clarinette) et Gilles Berthenet (trompette), bien connu sur la scène du jazz classique depuis de nombreuses années.

Gilles Berthenet — trompette est sans conteste l’un des tous premiers trompettistes de jazz français. On a pu le retrouver au côté de Fabrice Eulry, Marc Laferrière, Philippe De Preissac, Olivier Franc, Claude Tissandier, Patrick Artéro, Michel Pastre, Maxim Saury, etc .I1 est présent régulièrement dans de nombreuses grandes formations (« Claude Bolling », «Paris Barcelona Swing  Connection  »,        « Paris Swing Orchestra », « Tuxedo Big Band»…), et sur les scènes de très nombreux festivals dans le monde entier. C’est à la Nouvelle Orléans qu’il a fêté son 50ème anniversaire avec Leroy Jones, Wendell Brunious, Kermitt Ruffins et Ceasar Elloie !

 

Ezéquiel  Célada – clarinette a fait ses premières armes au conservatoire d’Aix-en-Provence, dans la classe de Jean-François Bonnel, à qui il doit en grande partie son amour du jazz en général, et du jazz classique en particulier. Il est un brillant soliste, non seulement à la clarinette, mais également au saxophone, où l’on peut entendre dans son jeu l’influence prédominante  de Johnny Hodges. Il se produit régulièrement dans différentes formations de Jazz allant du duo au big band (The Rag Messengers, The Shoeshiners Band…)

Auguste   Caron  – piano, s’est formé au CRR de Montpellier, puis perfectionné sous la houlette du pianiste Louis Mazetier. Ses premières influences sont les grands pianistes « stride » (Fats Waller, James P. Johnson, Donald Lambert…), mais elles évoluent sans cesse au gré des rencontres.

Très actif depuis 2012, principalement dans le sud de la France, on a pu l’entendre dans diverses formations de jazz classique (Canibal Dandies, Smoky Joe Combo,  The Rag Messengers…) et plus  récemment au sein du quartet qu’il dirige, the Washin’ Machines.

Arthur  Defrain  – batterie / washboard commence  la batterie dès l’âge de 14 ans. Elève au JAM  puis au  CRR  de Montpellier, il se perfectionne en parallèle aux côtés du saxophoniste américain Abdu  Salim. Batteur ou washboardiste au sein de plusieurs groupes de jazz du sud de la France (Carolina Reapers Swing, the Sweet Peppers…), on a pu également l’entendre comme   remplaçant au sein de nombreuses formations (David Costa  Coelho & the Smoky Joe Combo,  Tuba  Skinny…). Il fait preuve dans tous les contextes d’un swing impeccable doublé d’une grande authenticité.

 

  • Gilles Berthenet (trompette)
  • Aguste Caron (piano)
  • Ezéquiel Célada (clarinette)
  • Arthur Defrain ( batterie)

11 août

Nirek Mokar &

his Boogie Messengers

featuring Sax Gordon

 

 

Après  des débuts dans divers groupes de garage, des groupes d’église et des grands groupes du nord  de la Californie, Sax Gordon a enrichi sa carrière avec Johnny Heartsman, musicien et compositeur de blues et soul blues. Après 5 années de tournées et de nombreux enregistrements avec Luther « Guitar junior », Sax Gordon s’impose sur la scène internationale.

Il a rempli le rôle de saxophone R&B classique en tant que soliste vedette sur des albums de légendes telles que Champion Jack Dupree,  Rosco Gordon, Pinetop Perkins, Billy Boy Arnold et Charles Brown, tandis que les maîtres modernes ont également bénéficié de son son unique

– tel qu’il est entendu sur les CD de Kim Wilson, Bryan Lee, Paul Oscher, Jerry Portnoy etc…

Après  son premier CD – Have Horn Will Travel  (Rounder/Bullseye 1998), Gordon a commencé    à diriger ses propres groupes et à apparaître en tant qu’invité spécial aux États-Unis  et en Europe. Actuellement,  il dirige ses propres formations dans le monde entier et apparaît en tant qu’invité spécial avec des groupes du monde entier. Aucun  autre interprète sur la scène aujourd’hui ne donne vie et ne fait avancer la grande tradition du Rockin’ American Saxophone  comme Sax Gordon.

Sax Gordon sera accompagné des « Boogie Messengers », un quintet d’enfer, avec Claude Braud  au saxo, Stan Noubard Pacha à la guitare,  Bruno Rousselet à la contrebasse, Guillaume Nouaux  à la batterie et bien sûr le jeune Nirek Mokar au piano.

Nirek  Mokar  est un jeune Parisien de 20 ans qui a grandi dans le 17ème arrondissement. C’est en ayant  la chance de pouvoir écouter et voir jouer  tous les grands spécialistes du Boogie-Woogie  au « Paris Boogie Speakeasy » où travaillait son père quand il était tout petit qu’il a eu le coup de foudre pour le piano Boogie Woogie.

Il y a seulement 10 ans et en suivant les conseils de ses aînés, il commence en autodidacte à apprendre sur le piano du « Paris Boogie Speakeasy » car il n’avait pas de piano chez lui!

Passionné par cette  musique et aussi par le Blues, le Swing et le Rock, il s’y consacre dès qu’il peut faisant preuve d’une maturité étonnante et d’un swing exceptionnel, il devient vite le petit chouchou des amateurs de Boogie du tout Paris mais pas que.

Nirek joue régulièrement avec ses Boogie Messengers dans le célèbre club de jazz, le Caveau de la Huchette, à Paris il a déjà été invité à jouer dans de nombreux festivals en France, mais aussi à l’étranger. Il a eu la chance de faire la première partie du regretté Lucky Peterson. Il joue avec le  chanteur Eddie Gazel dans  le groupe »  The One   Eyed Cats « , et collabore de parfois avec la chanteuse Emilie Hedou   ou encore le célèbre saxophoniste et entertainer américain, Sax Gordon.   Nirek  a récemment  commencé   à  enseigner pour  des Master Class ou  des Ateliers Blues. Il donne aussi des cours de piano Boogie Woogie, Blues et Rock’n’Roll.

À la batterie,   Guillaume Nouaux    se passionne très jeune pour la batterie  et se dirige rapidement vers  le jazz. Il s’est produit sur les plus grandes scènes et festivals de jazz en Europe et participe régulièrement à des tournées à travers le monde. Sur scène ou en studio, ila travaillé avec de nombreux artistes de renommée internationale tels que: Chuck Berry, EvanChristopher, Uros « Perry » Perich…

Stan  Noubard   Pacha  est LE guitariste de blues français ! Il a été élu meilleur guitariste de blues français en 1999, 2000 et 2003 par les trophées France Blues. Il joue avec Benoît Blue Boy, et a accompagné   des légendes  de passages en  Europe tels que Lazy Lester, Big Bill Morganfield  (Fils de  Muddy Waters)… Il a eu l’honneur de se produire sur la grande scène du festival de jazz de Montréal avec Benoît Blue Boy. Stan a sorti il y a une dizaine d’années, un album sous  nom  qui s’intitule, Ready To Go.

Au saxophone  ténor,  Claude  Braud a une carrière géante de jazzman, il a joué avec Lillian Bouffé, Les  Gigolos,  Megaswing, Blues  de Paris, Saxomania… Il a un gros son, un swing énorme  et  une  gentillesse sans limite. Un maître   au swing ensorcelant  et à l’énergie débordante  ! Cela fait presque 10  ans qu’il swingue  avec Nirek Mokar, c’est le pilier du groupe. Il a 73 ans mais a aussi l’énergie d’un jeune homme de 20 ans.

À la contrebasse, Bruno Rousselet, découvre le jazz en 1983 au Jazz Club de Moulins (Allier). Sans aucune  connaissance musicale, il propose de jouer du jazz à des musiciens rencontrés dans un bar, avec une contrebasse qui se trouvait sur un piano. À la fin de 1983, un copain lui propose un stage musical à Nimes. Là, il étudie l’harmonie et comprend le fonctionnement de la musique. En sortant de ce stage, il rencontre le pianiste Philippe Milanta avec lequel il trouve un engagement    d’une semaine pour accompagner la chanteuse Spanky Wilson. Ensuite, ce fut le Caveau de la Huchette, avec le tromboniste Al Grey, puis le pianiste Ray Bryant.   Aujourd’hui, Bruno Rousselet  joue entre  autres avec le  Duke Orchestra de Laurent Mignard,  le chanteur Julien Brunetaud et la chanteuse Nicolle Rochelle.

Au final, un  vrai groupe intergénérationnel dans lequel des vieux briscards qui swinguent, soutiennent et mettent en valeur tout le talent du nouveau prodige français du Boogie-Woogie.

Sax Gordon jouera avec le groupe, sous la direction de Nirek Mokar.

 

  • Claude Braud (saxo)
  • Bruno Rousselet (contrebasse)
  • Nirek Mokar (piano)
  • Guillaume Nouaux (batterie)
  • Stan Noubard Pacha (guitare)
  • Sax Gordon (saxo)

Photo Max Loubère

 

pHOHO

p

p

12 août

« International Boogie

& Blues Night »

avec Wax &  Boogie,

Sax Gordon et

Nirek  Mokar Quintet

 

« Wax &  Boogie est  une formation inspirée par le boogie woogie des années 30, le swing des années 40 et le Rhythm andBlues des années 50. portée par la voix puissante et charismatique de la chanteuse Ster Wax, qui puise son inspiration auprès d’artistes tels que Lavern Bake, Kansas City, le Texas blues et le R&B des années 50 sont présents dans toute l’oeuvre du couple, avec l’influence constante de Pete Johnson, Albert Ammons, Otis Spann, Esther Phillips, Big Maybelle, Big Joe Turner, Johnny Otis. ,Amos Milburn et Wynona Cm-, parmi tant d’autres grands noms des années quarante et cinquante.

Ster wax est aujourd’hui une des chanteuses les plus demandées en Espagne. Passionnée de musique dès son enfance, elle se tourna très vite vers le blues qu’elle chante aujourd’hui avec  une force expressive exceptionnelle. Douée d’un swing naturel et d’une voix timbrée, elle fait maintenant équipe avec le pianiste de boogie woogie David « Boogie » Giorcelli qui l’accompagne avec ses  musiciens.

Ce soir 12 août 2023, c’est le quintet de Nirek Mokar qui aura ce privilège. On y retrouveraStan Noubard  Pacha, Guillaume Nouaux,  Claude Braud, Bruno Rousselet, Nirek Mokar, ainsi que Sax Gordon qui jouera ses propres partitions en tant que     « guest star ».

 

 

  • Claude Braud (saxo)
  • Bruno Rousselet (contrebasse)
  • David « Boogie » Giorcelli (piano)
  • Nirek Mokar (piano)
  • Guillaume Nouaux (batterie)
  • Stan Noubard Pacha (guitare)
  • Ster Wax (chant)
  • Sax Gordon (guest star)

Photo Max Loubère