Après l’annulation de « Cruis en Jazz » 2020, nous avons le plaisir de vous présenter la 22ème édition 2021 !

 

Association l’AVEN

2021 : 22ème festival « Cruis en Jazz »

06 août : Harlem Serenaders Septet (New Orleans)

Avec l’apparition du swing, le jazz est rapidement devenu plus célèbre qu’il ne l’avait jamais été auparavant. « Harlem Serenaders Septet » a choisi pour sa nouvelle création d’illustrer avec passion le répertoire de la plus belle période du jazz swing, celle des petites formations de Duke Ellington. Les arrangements sont retranscrits et joués exactement comme à l’époque, avec une énergie et une vitalité exceptionnelle.

Un répertoire très dansant, très virtuose qui met en valeur le saxophone de Johnny Hodges, élève de Sidney Bechet, et la clarinette de Barney Bigard, l’un des plus fameux clarinettistes de la Nouvelle Orléans.

L’orchestre propose un voyage dans les années 30, époque ou la radio, le swing, la danse s’invitent dans toute l’Amérique.

Renaud Perrais  n’est pas un inconnu des spectateurs de Cruis en Jazz, puisqu’il se produisit avec Kid Dutch en 2018. Musicien Multi-instrumentiste, leader d’orchestres et musicien Free Lance de la région marseillaise, Renaud joue la clarinette, les saxophones et la trompette. Arrangeur si nécessaire, il assure le pupitre des chœurs sur demandes spéciales. Son parcours professionnel lui fit partager la route de nombreux groupes (Harlem Fantasy Orchestra, Small Swing machine…), de musiciens de renommé (Irakli, Daniel Hulk, Claude Luter…) et de nombreux festivals (Marciac, Lourmarin, Limoux…).

Après un faux départ en IUT de Chimie environnement, Marie Gottrand rencontre par hasard un piano et décide à l’âge de 18 ans de se consacrer à la musique ! Elle étudie alors le piano classique auprès du pianiste et compositeur Jean-Jacques Di Tucci et suit parallèlement des heures de cours de musicologie à la fac de Montpellier où elle obtient son Master I. Avec sa double formation classique et jazz, elle s’intéresse aussi beaucoup au chant jazz et à la chanson française. Accompagnatrice de chanteurs et de comédiens tout d’abord     (soirées cabarets à Théâtre et Chansons d’Aix en Provence (2010-2013), Souviens-toi Barbara (spectacle musical…, pianiste de jazz ensuite, dans le duo Just You Just me (Adrien Coulomb à la contebasse), le jazz’on quartet (2011-2012), aujourd’hui, ses talents vont du piano à l’arrangement jazz, en passant par la composition, l’accompagnement et les chœurs.

 Né en 1986, Hugo Soggia (trombone) débute la musique à l’âge de 7ans à l’école de musique de Pertuis, et poursuit ses études au conservatoire de Marseille, au CRR de Paris où il suit une formation classique/jazz. Il enseigne également à la cité de la musique à Marseille de 2016 à 2018. Il joue régulièrement dans différents orchestres et formations de la région.

 Sylvain Avazeri étudie la trompette à l’IMFP et au conservatoire de Marseille. En 2007, il obtient son DEM de Musiques Actuelles. Trompettiste, il joue aussi du soubassophone. Evoluant dans de nombreuses formations, il s’adapte facilement à des styles très variés comme le New Orleans, le be-bop/hard bop, la soul, le funk, le reggae et les musiques improvisées.

 Yannick Destrée  commence le saxophone baryton à l’âge de 8 ans, en classe de jazz du conservatoire d’Aix en Provence, été à IMFP de Salon de Provence. Depuis 1998, il aborde divers registres, Musiques actuelles, jazz dans de nombreuses formations.

 Nghia Duong (Contrebasse) est né à Hanoï en 1990. Il découvre la guitare et le chant à 14 ans principalement en autodidacte. C’est en 2014 que Nghia démarre sa formation de contrebasse classique auprès d’Elisabeth Vanthomme au conservatoire de Nice. Deux ans après, il y intègre la classe de jazz et s’y produit entre autres avec le Big Band du conservatoire de Nice. Installé depuis fin 2017 à Aix-en-Provence, Nghia approfondie l’esthétique jazz de la contrebasse auprès de Jean-François Bonnel tout en participant à plusieurs formations aux esthétiques variées (Harlem Serenaders, LMN Trio, Virago, Djazikistan, Jazz & Java).

 Jeremy Fernand Marron, accordéoniste, batteur, washboardiste et guitariste, est né en 1987 en Ardèche. Autodidacte jusqu’à son entrée dans la classe de jazz du conservatoire d’Aix-en-Provence en 2009, il apprend avec Jean-François Bonnel, les styles New-Orleans et swing, ainsi que le Cool Jazz et ses arrangements. À la batterie, il cherche à retrouver le son des premiers batteurs de jazz dans le DixHit Jazz Band et le Dixilexik Washboard Four, et intègre occasionnellement plusieurs formations de jazz traditionnel tel que le NoOne But Five, les Cinquopathes, le Gluten Free Five…

Renaud Perrais (clarinette et saxo)

Marie Gottrand (Piano)

 Hugo Soggia (Trombone)

 Sylvain Avazeri (Trompette)

 Yannick Destrée (Saxophone Baryton)

 Nghia Duong (Contrebasse)

 Jeremy Fernand Marron (Batterie)

==========================================================================================

07 août :  Conférence sur la clarinette dans le jazz.

Le samedi 7 août  à 11h à la librairie Le Bleuet de Banon, une conférence se tiendra sur la clarinette dans le jazz, avec Jérôme GATIUS (Clarinette) et Alain BARRABÈS (piano).

Tout sur les maîtres de la clarinette !

 

07 août : Le Quartet (New Orleans)

 

À la trompette, un jeune prodige, Alexis BOURGUIGNON, pétri de jazz depuis tout petit, ayant tous ses prix. Très sollicité, du haut de ses 24 ans, son emploi du temps ressemble à celui d’un ministre, mais en plus gai. Le Paris Swing Orchestra, le Red Star Orchestra, Spirit of Chicago, Electro de luxe, Pink Turtle, tournées d’M Pokora, Olivia Ruiz et N’oubliez pas les paroles sur France 2. Ses influences majeures restent Wynton Marsalis et Leroy Jones. Quelle bonne idée…

À la clarinette, un jeune prodige, Jérôme GATIUS, que le public du festival Cruis en Jazz a déjà eu l’occasion d’apprécier à plusieurs reprises. Discret, modeste mais tellement doué, il est imprégné de cette musique qui nous est chère. Il suit son cap, s’envole doucement vers les sommets de l’art du swing, pétri des chorus des Darnell Howard, Edmond Hall, Sidney Bechet, Albert Nicholas et bien sûr Evan Christopher. Mais attention, son langage, totalement personnel, le rend unique. Ceci explique ses nombreuses participations aux festivals tant dans l’hexagone que partout en Europe, mais aussi à la Nouvelle Orléans où il fut invité à se joindre aux meilleurs locaux pour jouer dans le prestigieux et mythique Preservation Hall. La reconnaissance de ses pairs à ce niveau vaut toutes les récompenses.

Au washboard, un un peu moins jeune prodige, Thierry BOURGUIGNON, père d’Alexis. Il débute l’apprentissage de la trompette à l’âge de 10 ans au sein de l’école de musique de l’harmonie de son village. Après un cursus classique au Conservatoire en formation musicale et instrumentale ainsi qu’en Direction d’Orchestre, il est engagé en 1988 en qualité de chef d’orchestre par la Société Philharmonique de la Souterraine et l’Orchestre Départemental de la Creuse. Attiré également par la pédagogie, il enseignera durant de nombreuses années la formation musicale et l’éducation musicale. Il continue aujourd’hui encore, de mener entre autres de nombreuses actions de formation pour les encadrants ou les chefs des sociétés musicales. Tubiste, batteur et “washboardiste’’ actif et très éclectique, il intervient dans de nombreuses formations : Caïman Swing, Rue des Lilas, Sonacinq, Ladies’ Pop, Rive Gauche trio ou encore au sein du New Washboard Band avec lequel il a enregistré deux albums dont un a été primé dans la revue Jazzman. Invité dans bon nombre de festivals, Il est aujourd’hui reconnu comme l’un des spécialistes du washboard en France et considéré par Gilbert Leroux comme étant son plus proche disciple. Passionné depuis son enfance par le jazz, il dirige depuis 20 ans le Festival d’automne en Creuse de Jazz à La Sout (La Souterraine). De plus, sa passion et sa grande connaissance de l’Orchestre d’Harmonie lui vaut de siéger au bureau exécutif de la Confédération Musicale de France.

Au piano un encore moins jeune prodige : Alain BARRABES, lui aussi bien connu des spectateurs de Cruis… Depuis quarante ans, il caresse ébène et ivoire dans toutes sortes de formations, festivals, concerts.

Son jeu de piano avec une main gauche solide et efficace s’inspire de ceux de Fats Waller, Ralph Sutton, Cliff Jackson. Il lui permet d’accompagner complètement les solistes et de les pousser au meilleur en toute complicité. Ses influences ne se bornent pas aux pianistes stride mais incluent aussi les maîtres plus récents. En fait tout ce qui swingue le rend heureux. Le CD « Echoes of spring » (2015) en duo avec Jérôme Gatius reçut un fort bel accueil de la critique et bénéficia de plusieurs passages à France Musique.

==========================================================================================

08 août : Sophie Teissier  Quartet « Dear Ella » (Swing)

 Sophie Teissier entre dans le monde de la musique dès l’âge de 5 ans avec l’apprentissage du piano, elle commencera à se former au chant à partir de 11 ans. Elle suit alors parallèlement une formation danse-études au Conservatoire de Danse d’Avignon. « Tombée dans la marmite » de la musique dès le plus jeune âge, sa maman étant elle même chanteuse-pianiste, elle fera ses premières apparitions sur scène à l’âge de 7 ans. Elle suivra ensuite des cours de chant variété au sein de l’association APROMU basée dans le Luberon.

Sophie commence à s’intéresser au jazz très tôt, se perfectionne lors de master-classes avec Thierry Péala, Roger Letson, Jérôme Duvivier, Andy Emler, … Sa rencontre avec Roger Letson la conforte dans l’idée de continuer sur la voie(x) du jazz. Elle se professionnalise en 2009, et décide alors de créer la formation Kiproco (sextet de jazz reprenant des standards de la pop). Le quartet sort son premier album « First Journey » en Avril 2018.

Loïc Fauche commence la pratique instrumentale, à 7 ans, par l’étude du violon au Conservatoire d’Annecy. Il découvre le piano à 10 ans et entreprend des études de piano classique dans les Conservatoires de Valence puis Avignon. Après l’obtention de Diplômes de Fin d’Études en Piano et Musique de Chambre, se découvre petit à petit une réelle passion pour le jazz. Loïc décide alors de se perfectionner en étudiant deux années à l’IMFP de Salon-de-Provence aux côtés de Mario Stantchev et Pierre Cammas, puis de nouveau au Conservatoire d’Avignon en classe jazz avec Julien Tamisier, obtenant le D.E.M. (médaille d’or) en 2008. Il se professionnalise en 2004. De la technique, beaucoup de musicalité, un jeu «perlé». Influencé par plusieurs pianistes dont Michel Petrucciani, Kenny Barron, Emmanuel Bex, Pierre De Bethmann, Laurent De Wilde, Robert Glasper, Herbie Hancock, Eddy Louiss, Manuel Rocheman, Jacky Terrasson, etc.

Après avoir rencontré le jazz en étudiant la basse électrique à la MJC de Martigues, Adrien Coulomb entre à l’IMFP de Salon de Provence en 2005 où il étudie pendant 5 ans au cours desquels il reprend et adopte la contrebasse. Il étudie également dans les conservatoires nationaux de région de Marseille et Aix en Provence, auprès de professeurs comme Jean Luc Lafuente et Jean François Bonnel. Diplômé EMEN (premier diplôme européen des musiques de jazz) en 2010, il dirige aujourd’hui un atelier en cycle loisir à l’Imfp et y effectue des remplacements ponctuels. Adrien joue au sein de diverses formations jazz : Jazz & Prohibition (Cruis en jazz 2019) avec notamment Loïc Fauche et Sophie Teissier, le quintet de Claude Basso, le duo Just You Just Me avec Marie Gottrand… Ainsi que des projets autour de la chanson française ou des musiques amplifiées, notamment « Souviens-toi Barbara », avec Marie Gottrand et Gisèle Bermond et Stuff ( funk, rock ) ! Aujourd’hui Adrien fait partie du paysage de la scène jazz marseillaise et participe à de nombreuses collaborations avec des musiciens régionaux : Benjamin Guimbert, Pascal Aignan, Jérome Pigeart…

Thierry Larosa est issu d’une famille de musiciens ; évoluant dans divers styles, il se distingue très jeune en tant qu’accompagnateur. Afin de parfaire son éducation musicale, c’est vers Paris qu’il se dirige, s’inscrit à l’école Dante Agostini et participe aux Master-Classes de Philippe Combelle. Rapidement l’influence d’Art Blakey, d’Elvin Jones et de Tony Williams l’amène au jazz. Depuis 1990, il s’affirme aux côtés de musiciens de renom : Thomas Bramerie, Michel Perez, André Villeger, Riccardo Del Fra, Christian Escoudé, Bob Garcia, François Théberge, Bobby Porcelli, Alain Jean-Marie, Marc Thomas, Ronald Baker, Ludovic de Preissac, Mariannick Saint-Cérant, Doodlin, Sandy Patton, Franck Nicolas, Peter King, Hervé Sellin, Fabien Mary, Daniel Huck, Virginie Teychené, etc.

Ce concert Cruis en Jazz, est un hommage à Ella Fitzgerald. Née le 25 avril 1917 à Newport News et morte le 15 juin 1996 à Beverly Hills, Ella Fitzgerald est une des plus importantes et célèbres chanteuses du jazz vocal de l’histoire du jazz, avec une tessiture de trois octaves, remarquable pour la pureté de sa voix et sa capacité d’improvisation, particulièrement en scat.

Sophie TEISSIER (chant)

Loïc FAUCHE (piano)

Adrian COULOMB (contrebasse)

Thierry LAROSA (batterie)

==========================================================================================

13 août : Awek (Blues)

 Çà se prononce comme c’est écrit, il faut dire le W ! C’est de l’occitan, « ahuec »,  qui veut dire le feu mais est devenu dans le sud une expression voulant dire «à fond » Awek va-t-il mettre le feu dans la cour du cloître de Cruis ?

 Awek, c’est 25 années sur les routes, à travers le monde, à user l’asphalte pour écumer les clubs et les festivals, r des scènes petites ou grandes, sans jamais faillir ni défaillir. Vingt-cinq années de passion pour ce Blues envoûtant voire enivrant, tel un dévouement. Onze albums et plus de 1700 concerts prouvent que le groupe s’est totalement investi dans cette aventure.  AWEK n’a jamais cessé d’évoluer en gardant l’âme originelle, par respect, sincérité et simplicité. Des récompenses en France et aux USA : élu meilleur groupe français en 2004 et 2005, prix Cognac Blues Passions en 2008, finaliste à l’IBC de Memphis (USA) en 2008, prix du meilleur harmoniciste à l’IBC (USA) en 2011, premier groupe français à l’EBC de Berlin (Allemagne) en 2011, plusieurs fois numéro 1 au Power Blues, classement des albums par le Collectif des Radios Blues (CRB)…

Invité dans nombre de festivals prestigieux tels que Jazz à Montréal (CA), Jazz à Vienne, Jazz in Marciac, Cognac Blues Passions, Cahors Blues Festival, Blues sur Seine, Nancy Jazz Pulsation, Tanjazz (Maroc), Playing With Fire à Omaha (USA), et tant d’autres… En ouverture d’artistes légendaires comme BB King, The Blues Brothers, The Yardbirds, John Mayall, Rickie Lee Jones, Tinariwen, Zucchero, Texas…

En Janvier 2019, Awek a joué l’œuvre de William Russo « Three Pieces For Symphony Orchestra and Blues Band » avec l’orchestre symphonique Pasdeloup sous la direction de Jean François Verdier à la Philharmonie de Paris.

Il suffit de les avoir vus une fois pour se demander ce qu’il faut admirer d’abord : l’harmonica précis et virtuose de Stéphane Bertolino (Award du meilleur harmoniciste à l’International Blues Challenge), le drive irrésistible de la rythmique de Joël Ferron (basse) et Olivier Trebel (batterie) ou la guitare inventive et la voix lumineuse de Bernard Sellam.

Invité par AWEK, Sébastien TROENDLÉ au piano, est né en Alsace en 1977. Il s’est formé à l’école de jazz de Bâle en Suisse et est aujourd’hui musicien de scène et de studio. Ses projets musicaux sont très divers tant dans ses influences que dans la forme de spectacles qu’il présente sur scène : du concert solo au BD-concert en passant par le ciné-concert ou les spectacles musicaux pluridisciplinaires (musique, théâtre).

Connu comme « le pianiste au ballon », il se sert en effet d’un ballon de gymnastique en guise de siège.

Son premier rapport avec la scène se passe très jeune puisqu’il commence à animer des soirées avec son père vers l’âge de 6 ans. Il rejoint ensuite un premier groupe de rock avec ses amis en 1995, et un big band de jazz dans sa ville de naissance : le Saint-Louis blues band. Sébastien Troendlé entre à l’école de Jazz de Bâle (Suisse) devenue aujourd’hui le Jazzcampus, y passe son bac et intègre la section professionnelle dans cette même école. Il en sort diplômé en 2001.

Sébastien Troendlé s’est spécialisé en ragtime et en boogie-woogie qu’il joue principalement en piano solo. Son projet global Rag’n Boogie est né d’une démarche de promotion du ragtime et du boogie-woogie et de préservation de ce patrimoine musical.

Bernard SELLAM : chant, guitare

Joël FERRON : basse

Olivier TREBEL : batterie

Stéphane BERTOLINO : harmonica

Sébastien TROENDLÉ : piano

==========================================================================================

14 août : The One Eyed Cats (Rhythm’n’Blues, Boogie, Rock’n’Roll)

 Eddie GAZEL, jeune chanteur de 29 ans et Nirek MOKAR, jeune pianiste de 17 ans sont deux amis passionnés par les mêmes genres musicaux, le Rhythm’n’Blues, le Boogie Woogie et le Rock’N’Roll. Eddie a grandi avec une famille de musiciens notamment son père et son oncle. À 18 ans, il découvre l’ambiance des concerts et n’a plus qu’un objectif en tête, devenir chanteur et transmettre sa passion. En plus, il écrit de superbes compositions.

Nirek MOKAR a lui aussi découvert cette musique tout jeune, quand il avait 4-5 ans grâce à des soirées privées au Paris Boogie Speakeasy où son Papa l’amenait. Un lieu unique où tous les meilleurs musiciens venaient « jammer ». Il a appris en écoutant et en suivant les conseils des pianistes de boogie woogie. Ils ont chacun un groupe sous leur nom et même des albums. Ils ont donc décidé de monter un groupe ensemble pour faire revivre cette musique si joyeuse, grâce à leur talent, leur jeunesse et leur fraîcheur.

Évidemment, ils se sont entourés des meilleurs musiciens du milieu pour cette aventure !

Simon BOYER (batterie) et Thibaut CHOPIN (contrebasse) ont joué plus de 1000 concerts ensembles pour accompagner de nombreux artistes tels que Mike  Sax Gordon, Nico Duportal, Louisiana Red, Julien Brunetaud… pour n’en citer que quelques uns… En bref, c’est la rythmique en or !

Stan NOUBARD-PACHA (guitare) est LE guitariste de blues français! Il a été élu meilleur guitariste de blues français en 1999, 2000 et 2003 par les trophées France Blues et le meilleur accompagnateur de blues en 1999. Il joue avec Benoît Blue Boy, et accompagne des légendes de passages en Europe tels que Lazy Lester, Big Bill Morganfield (Fils de Muddy Waters)…

Claude BRAUD (saxophone ténor) a une géante carrière de jazzman. Il a joué avec Lillian Boutté, Les Gigolos, Megaswing, Blues de Paris, Saxomania… Il a un gros son, un swing énorme et une gentillesse sans limite. Un maître au swing ensorcelant et à l’énergie débordante !

Mat LE ROUGE (saxophone ténor) joue depuis une vingtaine d’années et donne également des cours. Il a le rock en lui et aime toutes les musiques qui bougent, d’ailleurs vous verrez il bouge beaucoup sur scène! Il a joué avec Big Jay McNeely, Llyod Price… Il joue actuellement avec Cat Lee King, Matthieu Boré… Concernant le répertoire citons Willie Egans, Bobby Darin, Smiley Lewis, Bill Johnson, Fats Domino, Johnny Otis, Big Joe Turner et bien d’autres…

Donc, un groupe où 2 jeunes passionnés  prêts à tout pour faire vivre cette musique, se sont entourés des meilleurs musiciens du style…  The One Eyed Cats est l’avenir du Boogie Woogie, du Rhythm’n’Blues et du Rock’n’Roll !

Eddie GAZEL: Chant

Nirek MOKAR: Piano

Thibaut CHOPIN: Contrebasse

Simon BOYER : Batterie

Claude BRAUD: Saxophone ténor

Mat LE ROUGE :Saxophone ténor

Stan NOUBARD-PACHA: Guitare

==========================================================================================

Défiler vers le haut